· 

PME : pourquoi mettre en place un recueil des besoins en formation ?


A cette période de l’année, la plupart des services formation sont en période de « recueil des besoins », suivie quelques semaines plus tard du « chiffrage du plan de formation prévisionnel ».

 

Pour les PME qui n’ont pas de service formation, c’est plus compliqué. Les salariés partent en formation en fonction des besoins immédiats.

 

Audrey Méheri vous explique les avantages de la démarche de recueil des besoins et comment mettre en place son plan de formation prévisionnel.

 

1.   Pourquoi réaliser un recueil des besoins en formation et le chiffrer ?

économies plan de formation

Le recueil des besoins en formation est une étape incontournable dans toute entreprise qui forme ses salariés.

 

La raison en est simple : vous allez réaliser des économies.

 

En effet, lorsque vous réalisez un plan de formation prévisionnel :

 

Vous mutualisez les formations. Imaginez : 4 personnes différentes vous font part du même besoin en formation au cours de l’année. Si vous n’avez pas réalisé de recueil des besoins, vous allez faire partir ces salariés en formation au fur et à mesure.

Or, les formations en intra-entreprise coûtent moins cher à partir de 4/5 personnes

 

Si vous avez réalisé un recueil des besoins, vous allez organiser une formation sur mesure pour vos salariés et réaliser jusqu’à 50% d’économies, sans compter les frais de déplacement de vos collaborateurs !

 

– Vous pouvez prévoir le montant de vos dépenses auprès des différents organismes de formation, donc négocier auprès d’eux en fonction du volume de formations confié.

 

 – Vous savez que vos départs en formation correspondent à votre stratégie d’entreprise et donc à vos besoins en compétences.

 

– Vous pouvez organiser vos formations en fonction de vos impératifs de planning. Ce n’est pas le cas si vous vous rendez compte 3 jours avant que le CACES de l’un de vos collaborateurs n’est plus valable !

 

Bien entendu, cela nécessite l’implication du dirigeant, mais aussi des managers…

 

2. Le rôle essentiel des managers dans le recueil des besoins

Le rôle des managers dans le recueil des besoins en formation

Qui mieux que les managers de proximité pour aider les collaborateurs à monter en compétences ?

A l’aide de l’entretien annuel d’évaluation et de l’entretien professionnel, les managers, au plus près du terrain, vont identifier les axes de progrès de leurs collaborateurs. (Pour les former aux techniques d’entretien, contactez-nous…).

 

A cette étape, vous pouvez proposer une liste de formations référencées pour aider les managers à associer les formations aux besoins en compétences du collaborateur, mais aussi pour vous aider à identifier plus vite les éventuelles formations collectives.

 

 Ensuite, à vous de jouer !

 

3.   Arbitrer le recueil des besoins

Arbitrer son recueil des besoins

Vous avez reçu les retours de tous vos managers ?

 

Pas de panique !

 

Première étape : Fusionner toutes les demandes pour pouvoir effectuer un premier arbitrage.

 

Une fois toutes les formations listées, vous allez vous rendre compte que certaine sont un peu éloignées de vos priorités…

 

Par exemple « Immersion en Anglais à New York en août » correspond-il à votre stratégie ?  (Non, je ne l’ai pas inventé, et dans le cas de l’intéressé, la réponse était oui !)

 

Bien entendu, chaque refus de formation devra faire l’objet d’un retour motivé au collaborateur.

 

La semaine prochaine, nous verrons comment réaliser le chiffrage du recueil des besoins arbitré.

 

Audrey Méheri, co-fondatrice et présidente AE PRO

 

Si vous voulez en savoir plus sur la formation professionnelle continue et ses évolutions, suivez nous sur Linkedin, Facebook ou Twitter !


Articles récents

Créer un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) : Une nouvelle opportunité pour les entreprises
>> Lire la suite

Les derniers décrets sur l’Apprentissage – Episode 2 : le maître d’apprentissage
>> Lire la suite

Qui sont les nouveaux OPCO ?
>> Lire la suite