· 

Formateurs : comment choisir votre statut ?


 

 

Vous souhaitez développer une activité de formateur mais vous ne savez pas quel statut adopter ?

 

Quelles questions se poser pour prendre la décision ?

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque statut ?

 

 

Nous vous donnons des pistes pour vous aider dans votre réflexion…


Quelques questions basiques…


-       Vous êtes plutôt frileux et avez besoin d’être sécurisé ? Optez pour le salariat ou le portage salarial.

 

-    Vous êtes allergique à la prospection commerciale ? Là, vous n’avez pas le choix, le seul statut qui vous dispense de la partie commerciale, c’est le statut salarié.

 

-   Vous ne souhaitez pas vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale mais vous avez besoin d’autonomie ? Ici, c’est le portage salarial qui vous correspondra le mieux.

 

 

-       Vous avez soif de liberté et vous voulez développer votre activité ? Allez, lancez-vous ! L’entrepreneuriat est pour vous !

 


Les avantages et les inconvénients de chaque statut.


Le statut salarié


L’avantage d’être formateur salarié dans un centre de formation c’est d’abord la sécurité d’avoir un emploi et un salaire chaque mois, c’est aussi d’avoir comme seule responsabilité la préparation et l’animation de ses formations ; la prospection commerciale, la gestion administrative et la facturation sont à la charge de l’organisme.

 

 

Mais en contrepartie, vous devez vous conformer aux process de la structure qui vous emploie, votre prise d’initiative est limitée et vous restez dans l’ombre de l’organisme de formation.


Le statut de vacataire occasionnel


En tant que vacataire occasionnel, vous n’avez pas à demander votre immatriculation en tant qu’indépendant.

 

Vous avez les mêmes avantages et inconvénients que les formateurs salariés à la différence près que vous avez plusieurs employeurs puisque vous ne pouvez dispenser que 30 jours de formation par organisme et par an.

 

 

Vous bénéficiez donc d’une certaine diversité grâce à la pluralité des structures pour lesquelles vous travaillez mais en contrepartie vous devez trouver des vacations régulièrement.


Le portage salarial



 

Le formateur n'a pas besoin de s'immatriculer. C'est la société de portage salarial qui se déclare et dispose d'un numéro de DE comme centre de formation. Le formateur est donc un prestataire de la société de portage.

Une convention d’intervention et un contrat de travail sont signés entre le formateur et la société de portage.

La société de portage facture le client et verse au formateur un salaire mensuel.

 

Le formateur bénéficie de services, comme l'accueil téléphonique, le recouvrement de créances ou la comptabilité.

 

En revanche, l’activité commerciale est faite par le formateur. La gestion administrative des dossiers formation reste également à la charge du formateur.

 

Et dernier inconvénient et non des moindres, le pourcentage pris par la société de portage pour la gestion oscille entre 8 et 20% du chiffre d’affaires du formateur. 


Le statut d'indépendant


Les formateurs indépendants, qu’ils exercent en libéral ou sous forme de société, ont l’obligation d’avoir un numéro de Déclaration d’Existence d’Organisme de Formation et ils se doivent d’être en conformité par rapport aux exigences des organismes financeurs.

 

Les avantages de ce statut sont notamment la liberté de choix des thématiques, des contenus, des méthodes pédagogiques, des tarifs…mais aussi l’accès à de nombreuses possibilités de développement de son organisme et d’association avec d’autres formateurs.

 

En contrepartie, le formateur gère sa structure, en assure le développement commercial, la gestion des dossiers formation et… il est responsable de la conformité de son organisme par rapport aux obligations légales en constante évolution.

Et d’ailleurs, une réforme est en cours et nous avions fait un focus sur « l’impact de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel sur les formateurs indépendants » lors d’un précédent article.

 

 


Vous avez pesé le pour et le contre ? Vous êtes prêt à vous lancer ?

 

 

Sachez qu’AE Pro est votre partenaire pour vous accompagner dans les démarches de création de votre organisme de formation, pour vous aider dans la mise en place de process de gestion, mais aussi dans la prise en charge de la gestion de votre activité (gestion des dossiers formation, relation avec les organismes financeurs…)

Edwige Zarié, Co-fondatrice et Directrice Générale AE Pro

 

Si vous voulez en savoir plus sur la formation professionnelle continue et ses évolutions, suivez nous sur Linkedin, Facebook ou Twitter !


Vous voulez en savoir plus sur nos prestations ? Contactez-nous !


Articles similaires

Créer un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) : Une nouvelle opportunité pour les entreprises
>> Lire la suite

Les derniers décrets sur l’Apprentissage – Episode 2 : le maître d’apprentissage
>> Lire la suite

Qui sont les nouveaux OPCO ?
>> Lire la suite

D'autres articles ? C'est par ici !

Écrire commentaire

Commentaires: 0