· 

De OPCA à OPCO : quels impacts pour les chefs d’entreprise ?


Les OPCA deviennent les OPCO ….

Une seule lettre change mais concrètement qu’est-ce que cela va changer pour vous chefs d’entreprise ?

 

OPCA = Organisme Paritaire Collecteur Agréé

OPCO = Opérateur de Compétences

Comme nous l’avons vu dans notre article précédent," Les OPCA, acteurs majeurs de la formation professionnelle : quelle évolution de leurs missions ?", la mission première des OPCA est la collecte.

La réforme confie une nouvelle responsabilité aux OPCO : la gestion des compétences.

 

Qui collectera les fonds de la formation professionnelle ? Quid des financements ? Quel nouveau service de la part de ces opérateurs de compétences ?

 

On vous aide à y voir plus clair…


1-      La collecte – Les contributions


     Les entreprises paieront une cotisation unique pour la formation professionnelle et l'alternance. Cette contribution sera de 1.68% pour les entreprises de plus de 11 salariés, et elle sera de 1.23% pour celles de moins de 11 salariés.

 

 

Un grand bouleversement pour les anciens OPCA : ils perdent la mission à l’origine de leur création : la collecte. Celle-ci sera désormais entre les mains de l’URSSAF. 

 


2-      Le financement des actions de formation


Seules les TPE et PME de moins de 50 salariés pourront bénéficier d’une prise en charge financière des formations figurant dans leur plan de développement des compétences.

 

2 autres dispositifs pourront cependant permettre aux entreprises d’obtenir des financements pour la formation de leurs salariés.

 

Un dispositif de reconversion ou de promotion par l’alternance (Pro-A) qui permettra aux salariés de conserver leur contrat de travail et leur rémunération tout en accédant à une formation qualifiante en alternance. Objectif : une promotion interne ou une reconversion.

Nous l’avons abordé dans différents articles, l’accès au Compte Personnel de Formation sera simplifié : une nouvelle application mobile CPF permettra aux actifs de choisir leurs formations ; le système des listes d’actions éligibles sera supprimé et ce compte sera crédité en euros et non plus en heures (500€ par an avec un plafond à 5 000€. Ces montants seront supérieurs pour les personnes sans qualification : 800€ par an avec un plafond de 8 000€.).

  

Et enfin les salariés qui souhaitent changer de métier dans le cadre d’un projet de transition professionnelle pourront bénéficier du CPF de transition (qui remplace le Congé Individuel de formation). Un congé spécifique sera accordé pendant la formation.

 

Mis à part le CPF, les autres dispositifs présentés ci-dessus seront financés par les OPCO. La 2ème mission (après la collecte) fondatrice des OPCA reste donc pour une partie non négligeable entre les mains des OPCO.

 

Pour les entreprises, il faudra mettre en place une stratégie de gagnant-gagnant avec les salariés pour optimiser les financements.


3-      L’alternance


La grande nouveauté pour les ex-organismes collecteurs reste la gestion de l’alternance. Les opérateurs de compétences financeront les contrats en alternance, mais ce sont également les OPCO qui détermineront le coût et le niveau de prise en charge des contrats d’alternance en fonction des axes stratégiques définis par leurs branches.

 

Nous avons abordé les avantages pour les entreprises du contrat d’apprentissage notamment, dans notre article précédent « Les nouvelles modalités du contrat d’apprentissage ».

 

 

Ici reprenons simplement l’engagement du gouvernement non négligeable : tous les contrats seront financés, dans tous les secteurs, quelle que soit la taille de l’entreprise.


4-      Le service aux branches et aux petites entreprises


Le plus grand changement au niveau des missions des OPCO c’est le développement de la prestation de services.

 

De nouvelles responsabilités seront confiées aux  OPCO en matière de gestion prévisionnelle des compétences et dans la construction des diplômes et titres professionnels.

 

À destination des entreprises, l’offre de conseil sera ciblée vers les moins de 50 salariés autour de deux priorités : définir et anticiper leurs besoins en compétences et améliorer l’accès de leurs salariés à la formation professionnelle. 

 

 


En résumé…

 

Des 20 OPCA existants, naîtront 11 OPCO correspondant aux grands secteurs économiques.

 

Les OPCO perdent la collecte, conservent une partie des financements et vont intensifier leur positionnement de conseil auprès des TPE –PME.

 

 

Et vous chefs d’entreprise, comme à chaque réforme,  il vous faudra surfer sur la vague de ces nouvelles dispositions afin d’optimiser votre gestion de la formation.

Edwige Zarié, Co-fondatrice et Directrice Générale AE Pro

 

Si vous voulez en savoir plus sur la formation professionnelle continue et ses évolutions, suivez nous sur Linkedin, Facebook ou Twitter !


Vous voulez en savoir plus sur nos prestations ? Contactez-nous !


Articles similaires

Créer un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) : Une nouvelle opportunité pour les entreprises
>> Lire la suite

Les derniers décrets sur l’Apprentissage – Episode 2 : le maître d’apprentissage
>> Lire la suite

Qui sont les nouveaux OPCO ?
>> Lire la suite

D'autres articles ? C'est par ici !

Écrire commentaire

Commentaires: 0