· 

Réforme de la Formation : En route vers l'autonomie ?


Réforme de la formation, en route vers l'autonomie ?

Il ne faut pas regarder très loin en arrière pour se souvenir d'un temps où le budget formation était quasiment tout entier aux mains des entreprises.

 

A l'époque du DIF, même les formations hors temps de travail devaient être validées par l'employeur.

 

Avec la réforme de 2014  et désormais "la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel" (dont voici le calendrier), chaque individu a les outils pour décider de son parcours professionnel.

 

Quels sont ces outils ? C'est par ici....

 


Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP)


Le Conseil en Evolution Professionnelle est un dispositif gratuit pour tous les actifs.

 

Il permet de bénéficier d'un accompagnement pour mettre en place un projet de formation ou de transition professionnelle, en lien avec les besoins des territoires.

 

Créé en 2014, il a connu des débuts timides. Avec la réforme de 2018, ses moyens sont renforcés.


Le Compte Personnel de Formation (CPF)


Le CPF pour évoluer...


Jusqu'à présent, les actifs cumulaient 24 heures de formation par an pour se former sur des thématiques certifiantes en lien avec leur branche d'activité. Mais le CPF connaissait des défauts : Difficulté de lisibilité de l'offre de formation sur les nombreuses listes existantes, taux de prise en charge différents en fonction de la branche d'activité, etc...

 

Nous l’avons déjà évoqué, désormais le CPF ne sera plus alimenté en heures, mais en euros, et ce dès 2019. Avec 5 000 € maximum (8 000 € max. pour les moins qualifiés), il permettra de financer des formations certifiantes figurant sur une liste unique.

 

 

Grâce à une application accessible sur Smartphone d’ici fin 2019, il sera possible de rechercher et comparer des formations de sa région et de s'inscrire à une session en quelques clics.

 


...ou pour changer de métier


Le Congé Individuel de Formation disparaît au profit du CPF de Transition Professionnelle.

 

Le CPF de transition professionnelle permettra de mobiliser son CPF pour réaliser un projet de transition / reconversion professionnelle. Les conditions d’éligibilité ainsi que le montant de la rémunération minimum pendant la formation seront fixés par décret. Pour mettre en place un projet de transition, chacun pourra être accompagné par un conseiller en évolution professionnelle.

 


Le droit au chômage des salariés démissionnaires avec un projet de reconversion


Réforme formation conversion transition chômage

C'était l'une des promesses de campagne du Président Macron ; permettre aux salariés démissionnaires de toucher le chômage.

 

C'est désormais acté, mais sous conditions :

 

- Avoir 5 ans d'ancienneté

- Avoir un projet de reconversion ou de création/reprise de société réel et sérieux (les conditions seront fixées par décret).


Alors, autonome ?


Voilà, nous avons fait un tour non exhaustif des mesures de la réforme de la Formation Professionnelle qui favorisent l'autonomie des individus dans la construction de leurs parcours professionnel.

 

Pour autant, n'est-on pas encore une fois en train de créer une réforme qui favorisera à nouveau les hauts niveau de qualification ?

 

Pour solliciter un CEP, ou mobiliser son CPF, il faut connaître ses droits....et ce de côté là, il reste beaucoup de travail dans les entreprises et la population active en général...


Audrey Méheri, Co-fondatrice et Présidente AE Pro

 

Si vous voulez en savoir plus sur la formation professionnelle continue et ses évolutions, suivez nous sur Linkedin, Facebook ou Twitter !


Vous voulez en savoir plus sur nos prestations ? Contactez-nous !


Articles similaires

Créer un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) : Une nouvelle opportunité pour les entreprises
>> Lire la suite

Les derniers décrets sur l’Apprentissage – Episode 2 : le maître d’apprentissage
>> Lire la suite

Qui sont les nouveaux OPCO ?
>> Lire la suite

D'autres articles ? C'est par ici !

Écrire commentaire

Commentaires: 0