· 

La Période de Professionnalisation disparaît…. Vive le dispositif Pro-A !


 

La réforme de la formation professionnelle et la création de la loi "Avenir professionnel" instaurent un nouveau dispositif de reconversion ou promotion par l’alternance, le dispositif Pro-A , qui verra le jour en 2019.

 

Dans le même temps, la période de professionnalisation va disparaître.

 

Edwige Zarié compare les 2 dispositifs…


La fin de la période de professionnalisation


Pour rappel la période de professionnalisation visait à favoriser, par une formation en alternance, le maintien dans l'emploi des salariés les moins qualifiés.

De nombreuses entreprises ont utilisé le dispositif de période de professionnalisation comme un outil de financement pour faciliter le développement professionnel des salariés tout en développant des compétences répondant aux évolutions des métiers.

 

Le constat a été fait que ce sont plutôt les grandes entreprises qui profitaient de la période de professionnalisation  pour financer des formations courtes et certifiantes. Ce n’était pas les publics prioritaires, ni les PME qui en profitaient.

 


Le dispositif Pro-A


Ce nouveau dispositif de professionnalisation en alternance sera destiné aux salariés en CDI ou contrat d’insertion,  visant à leur permettre de changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle par des actions de formation.

Ce dispositif sera réservé à des formations qualifiantes : des diplômes ou titres à finalité professionnelles pour un niveau de qualification défini par décret.

Ces formations seront organisées en alternance. Les enseignements généraux, professionnels ou technologiques pouvant être dispensés par un organisme de formation ou bien par le service formation de l’entreprise.

 

Le dispositif Pro-A fera l’objet d’un avenant au contrat de travail, précisant la durée et l’objet de la reconversion ou de la promotion par alternance.


Comparatif des 2 dispositifs


L’objet

Alors que l’accent était mis sur le maintien dans l’emploi pour la période de professionnalisation, c’est la reconversion et la promotion qui sont les maîtres mots du dispositif Pro-A.

 

Bénéficiaires

Ce sont les mêmes pour les 2 dispositifs : il s’agit de titulaires d’un CDI ou d’un contrat d’insertion, l’accent étant mis sur les plus faibles niveaux de qualification.

 

Type de formation

Le dispositif Pro-A resserre la liste des formations éligibles puisqu’il ne pourra s’agir que de formations qualifiantes.

Les certifications figurant dans ce qui s’appelle aujourd’hui « l’inventaire des certifications de compétences transversales » ( CACES, Habilitations électriques, TOEIC….) largement utilisées dans le dispositif de période de professionnalisation  ne pourront plus faire partie du nouveau dispositif Pro-A.

 

 L’organisation des formations est identique dans les deux dispositifs puisqu’il s’agit d’associer des périodes de formation dispensées par un organisme de formation externe ou par le service formation de l’entreprise et des périodes d’activités en entreprise en relation avec les qualifications recherchées.

 

Modalités du dispositif

Alors que la période de professionnalisation pouvait se dérouler hors temps de travail (et donnait lieu au versement d’une allocation formation), le dispositif Pro-A se déroulera uniquement pendant les heures de travail et le salarié conservera donc sa rémunération.

Autre nouveauté, un avenant au contrat de travail devra être rédigé sur lequel seront mentionnés la durée et l’objet de la reconversion ou promotion par alternance.

 

 

Et niveau financement, le dispositif pro-A sera financé comme la période de professionnalisation sur les fonds de l’alternance.


Ce nouveau dispositif voulu par le gouvernement est un élément clé qui s’inscrit en complément du  plan de développement des compétences et du droit individuel via le compte personnel de formation pour faire face à la transformation annoncée des métiers et mieux l’anticiper.

 

Malgré de nombreuses similitudes entre les 2 dispositifs, la volonté du gouvernement a été de créer un nouveau dispositif pour mettre fin aux dérives de la période de professionnalisation.

 

Opérationnel à partir de janvier 2019, il faudra attendre un peu pour voir à quels enjeux ce nouveau dispositif pourra véritablement répondre.


Edwige Zarié, Co-fondatrice et Directrice Générale AE Pro

 

Si vous voulez en savoir plus sur la formation professionnelle continue et ses évolutions, suivez nous sur Linkedin, Facebook ou Twitter !


Vous voulez en savoir plus sur nos prestations ? Contactez-nous !


Articles similaires

Le DATA-DOCK, premier pas vers la certification qualité
>> Lire la suite

Les derniers décrets sur l’Apprentissage – Episode 1 : les modalités du contrat d’apprentissage
>> Lire la suite

Les enjeux du transfert de compétences en entreprise
>> Lire la suite

D'autres articles ? C'est par ici !

Écrire commentaire

Commentaires: 0