Gestion Organisme de Formation

Gestion Organisme de Formation · 13 février 2019
Une nouvelle certification qualité est dans les tuyaux pour 2021, mais la démarche de mise en conformité reste incontournable pour les nouveaux venus sur le marché de la formation, s’ils souhaitent que leurs formations soient éligibles à des financements… Je vous explique donc ici ce qu’est la démarche DATA-DOCK, et pourquoi, au final, c’est une force lorsque vous démarrez votre activité.
Gestion Organisme de Formation · 23 janvier 2019
A mi- année 2018, 36 775 organismes sont devenus référençables sur la plateforme DataDock sur 59 000 qui ont entamé les démarches. Plus de 60% des organismes sont donc allés au bout de la démarche et sont DataDockés ! Joli score… Mais on ne s’arrête pas là. Les premiers contrôles de conformité des pratiques aux obligations du décret du 30 juin 2015, attestées par les déclarations effectuées dans le Datadock, ont été effectués… … et les résultats sont plutôt encourageants...

Gestion Organisme de Formation · 09 janvier 2019
Le Centre de Formation d’ Apprentis est un établissement de formation qui s’adresse à des apprentis. La formation dispensée est générale, théorique et pratique et elle est couplée à une formation reçue en entreprise. Nous allons voir dans cet article quels sont les changements instaurés par la réforme concernant les CFA, quels sont les points réglementaires auxquels ils devront répondre et quelles opportunités sont à saisir.
Gestion Organisme de Formation · 07 novembre 2018
Vous êtes consultant, vous avez une solide expertise technique, et vous vous sentez prêt à devenir formateur ? Bravo ! Vous allez maintenant devoir réaliser les démarches administratives vous permettant d’obtenir votre N° de déclaration d’existence et votre Data-dock (voir notre article sur le sujet). Parmi les éléments à communiquer figure le programme de formation. Comment le créer, afin de répondre aux exigences à la fois des participants, des clients et des financeurs ?

Gestion Organisme de Formation · 14 septembre 2018
Vous souhaitez développer une activité de formateur mais vous ne savez pas quel statut adopter ? Quelles questions se poser pour prendre la décision ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque statut ? Nous vous donnons des pistes pour vous aider dans votre réflexion…
Nous avons abordé, dans la 1ère partie de cet article consacré aux Droits et obligations des formateurs, la Règlementation concernant les étapes de création et de suivi des organismes de formation. Nous allons maintenant nous attarder sur les règles qui s’imposent pour chaque action de formation et la nature des contrôles de l’Etat pour vérifier le respect de ces règles.

Aujourd’hui en France, on dénombre environ 60 000 organismes de formation. Si cette activité semble à la portée de tous, à partir du moment où on a des compétences techniques et une capacité à transmettre ses connaissances et son savoir-faire, elle n’en est pas moins règlementée. Revenons sur la règlementation applicable aux dispensateurs de formation et sur les principales obligations qui régissent la formation.
Vous souhaitez devenir organisme de formation ? La 1ère étape est de déclarer votre activité auprès de la DIRECCTE. Vous devez ensuite chaque année effectuer votre Bilan Pédagogique et financier retraçant votre activité formation. Cette démarche est obligatoire pour conserver votre numéro d’enregistrement. Et pour pouvoir être réglé par les organismes financeurs, d’autres démarches sont encore nécessaires.

Chaque année, normalement avant le 30 avril, les organismes de formation doivent transmettre leur bilan pédagogique et financier à la DIRECCTE. Cette année, exceptionnellement, la date limite de dépôt est repoussée au 30 juin 2018. Le BPF retrace l’activité formation de l’année et notamment : - Le chiffre d’affaires généré, - Le nombre de stagiaires formés, - Les domaines de formation traités, - Les charges de l’organisme de formation …